Ski Nautique

Activité : On peut pratiquer le ski nautique tracté par un bateau de deux façons soit en se tenant à une barre transversale et glisser en parallèle à l'embarcation, pratique facile et rapide à acquérir, ou soit être tiré au bout d'un cordage de longueur variant selon les figures que l'on souhaite réaliser. Dans ce cas, la sortie de l'eau est plus longue à acquérir et il faut être persévérant; les personnes qui disposent d'une musculature abdominale et dorsale peuvent émerger au bout de quelques essais, et trouver leur équilibre. Dans tous les cas, le départ s'effectue immergé dans l'eau, en basculant dans l'eau depuis un ponton. En pratique, le fait de s'agripper à une barre assure un effet de levier et de rigidité au moyen des bras.

Les adaptations: Les personnes paralysées pratiquent assises sur des sièges coques fixés à un monoski (en initiation, on emploie un ski de wakeboard). Le siège est généralement spécifique, certains pratiquants utilisant leur propre coque de ski alpin. Le bon ajustement de la coque et un sanglage précis sont deux éléments essentiels au maintien du skieur et à son aisance dans la prise d'équilibre. Les tétraplégiques incomplets peuvent skier à la barre, en croisant les bras. Les amputés pratiquent debout, en utilisant une "patinette" semblable à celle des pistes de ski alpin, ou en liant jambe valide et prothèse. Quelques déficients visuels font du ski nautique, en se repérant au son d'une corne de brume actionnée depuis le bateau. Les amputés d'un bras emploient un harnais de maintien ou un crochet sur prothèse.

Le club : CNP de Château-Gontier

Lieu de l’activité : Bref de Mirwault/ route du halage, 53200 Château-Gontier

Des questions, n'hésitez pas à contacter Mme Sourty.

Contact : Marie-Noëlle Sourty (Présidente)
06.80.28.21.06

marienoelle.s@hotmail.fr


Infos en plus ...